18 juillet 2007

Cédric mon coeur!

Mon petit loup, mon amour, mon ange, mon bébé que j'aime, mon petit papillon, mon lardon en sucre, mon petit garçon que j'aime... oh que j'aime ton sourire rêveur quand je te chuchotte tous ces mots à l'oreille, et tes "je t'aime maman" quand tu me sers fort fort dans tes bras!
Mais que j'aime aussi quand tu me résiste, quand tu me montre ta force de caractère ton tempérament déjà si autonome, quand tu me montre encore et encore que je ne te fais pas peur! Oh que j'aime savoir que je ne te fais pas peur!
Il t'en faut de la confiance en toi, et en moi, pour m'affronter sans baisser les yeux, pour me dire "je suis fâché! j'en ai marre!" et que j'aime aussi savoir que tu es suffisamment solide pour pallier à mes erreurs, quand je me lâche, quand je suis à bout de forces et de nerfs, que je tempête et crie, que je lève la main parfois, pour me regarder du haut de tes trois pommes, et me dire avec ton petit visage indigné "tu m'as tapé! tu m'as fait mal!" oh comme mon coeur se brise sous ton regard furieux, et comme je t'aime alors d'être assez fort pour deux quand moi je flanche!
J'ai d'énormes progrès à faire, tant de choses à apprendre de toi! Tant de choses à t'apprendre aussi que ça fiche le vertige, car qui suis-je pour prétendre t'apprendre quoi que ce soit, moi qui en sait si peu?
Je nous vois comme deux coeurs ouverts, qui s'emplissent et se déversent tour à tour d'amour... ça me rappelle tous les jours qu'il n'y a pas de recette, juste le Respect avec un grand R qui trouve à chaque instant une façon différente de se manifester.
Je sais que je suis une maman un peu brouillon, assez dominatrice, intransigeante par moment, plus dure à mesure que j'ai peur et que je perd confiance en moi...
Je sais aussi mes qualités, même si elles peuvent parraître dérisoires, je suis, je le répète, un coeur ouvert pour toi, prêt à se remettre en question à chaque minute s'il le faut! Et je ne me remet jamais d'étonnement face à la confiance dont tu me témoigne, seule preuve s'il en est que je ne suis pas trop à côté.
Je sais que je suis souvent inaccessible, que tu invente milles ruses pour percer mes défenses, je sais que je m'enferme un peu trop spontanément, mais je sais que c'est comme ça que tu me connais, avec cette facilité désarmante que tu as à m'atteindre.
Il me faudra être bien plus forte pour me débarrasser des habitudes transmises, de l'autorité dominatrice qui est l'empreinte de ma génération. Il m'arrive encore trop souvent d'essayer de t'imposer les choses "parce que c'est comme ça" "parce que c'est pour ton bien", oh comme j'ai honte de moi quand parfois ma main se lève en guise d'avertissement, parce que tu me tiens tête! Mais comme je suis fière de toi quand alors tu me regarde en biais, avec l'air de dire " je cède, c'est bien parce que c'est toi, je sais que tu finira par comprendre..."
J'ai tout à apprendre de toi, mon fils...
Et entre deux tempêtes, je me nourris de nos instants complices, nos sorties, nos aventures, nos traversées de Paris pour aller à l'hôpital, ou chez Claude Lise, ou ailleurs... tous ces moments uniques qui n'appartiennent qu'à nous et resteront pour toujours gravés en nous, ces moments où tout est découverte, où le monde m'apparaît avec un regard tout neuf! Que j'aime quand tu me solicite "maman, on va prendre le train?", tu me suivrais au bout du monde, et moi je palpite d'exitation et de terreur, à l'idée de toutes ces incertitudes qui se dessinent aux tournants du chemin.
J'aime ta profonde autonomie, ta gentillesse imense, ta persévérance à toute épreuve, ton ingéniosité!
Mon petit coeur, mon amour, mon ange... comme je t'aime!

8 commentaires:

Sev_25 a dit…

C'est très beau et émouvant, ce texte te ressemble (par rapport à tes posts)
Bravo à toi, ce n'est pas toujours facile de se dévoiler à ce point, j'espère que Cédric aura l'occasion de le lire plus grand et il saura encore plus à quel pint il est aimé ;)

Salwa a dit…

Truiss... J'aimerai être une maman qui accepte ses défauts aussi facilement que toi... Et les voit, surtout.
En tout cas, bravo, et de gros bisous à ton fiston qui à l'air bien parti pour être aimé toute sa vie ;)
Bisous.

Elodie, une autre maman JH a dit…

Quelle belle déclaration d'amour d'une maman JH à son fiston!

truiss a dit…

roh ben merci les filles :) on reste dans la lignée des maternantes-sympathisantes-qui-font-plein-de-conneries-mais-sont-pleines-de-bonne-volontée :D

Elodie c'est quoi une maman JH???

Claude-Lise a dit…

Je suis émue par la sensibilité de ce texte. Bises à vous 2

totomathetvio a dit…

"profonde autonomie, ta gentillesse imense, ta persévérance à toute épreuve, ton ingéniosité!"
c'est tout à fait ce que je ressens face à ce merveilleux petit garçon.
Cédric est d'une tres grande sensibilité et intelligence meme si ses problemes médicaux le cache parfois, mais il ne serait pas ainsi s'il n'avait pas une maman différente de ce que tu es ;)

Anonyme a dit…

Quel beau témoignage émouvant, plein de sensibilité et d'humilité !
Je ne t'ai pas encore rencontrée mais d'après ce que je lis de tes posts et des filles qui l'ont fait, c tout toi et ça t'honore
biz
Ka78

ptiteninie a dit…

c'est une très jolie déclaration d'amour !!! c'est très émouvant !