18 février 2008

Panne de cerveau

Allez on s'lance! Sinon tu vas dire que je t'ai oublié cher lecteur.

C'est pourtant pas ma faute, j'ai une panne de cerveau! Rien envie d'écrire!
C'est bizarre, d'ordinaire ça m'arrive 100 fois par jour de penser à des trucs que je pourrais dire dans le blog, après je le fais ou je le fais pas hein, mais là rien, niet, nada...

Alors je t'écris pour ne rien dire! Si c'est pas malheureux ça! J'me sens toute vide, c'est bizarre... ça m'arrive pas souvent!

Enfin quand même il faut que je te dise que ça va mieux dans ma tête, même si on croirait pas en lisant ce message (donc, je précise, histoire de pas faire passer de calimérotage là où il n'y en a pas...). Je commence à retrouver une certaine routine au boulot, et comme tu le sais (ou pas!) cher lecteur, j'ai besoin de routine, oui, moi, la truiss! J'ai besoin de routine pour me sentir bien!
Chuis ptet fofolle, extravagante, ouverte et tout, j'ai besoin de mon ptit confort pépère, mes ptites habitudes mémé-esques pour être bien dans mes godasses.
Tiens, par exemple, suffit que Jérémie bouge un meuble de place dans la maison et c'est bon c'est fouttu je dors pas de la nuit je suis nerveuse, iritable, jusqu'à ce que ledit meuble ait trouvé une place définitive, et qu'on ait attribué à son espace "une place a chaque chose et chaque chose a sa place" (dixit Jean Yves, mon Beau Père)

Alors tu comprends cher lecteur, enfin d'ailleurs non tu comprends ptet pas parce que j'ai rien raconté dans ce blog tellement j'étais an-goi-ssée ces derniers temps : Nati est partie...
Nati est partie ça fait 3 semaines. Elle a posé son préavis 3 semaines plus tôt, c'est à dire il y a 6 semaines, c'est à dire peu de temps après les vacances de Noël, c'est à dire en plein dans notre rupture à Jérémie et moi si j'me trompe pas, ou juste après...
Enfin bref c'était déjà dur quoi, à la maison... et là paf! Nati qui me quitte aussi... la tuile!
Bref! Comme je suis une truiss, j'ai fait l'autruche ou plutôt carpe diem... tant qu'elle était pas partie, elle était pas partie... chuis pas du genre à trop anticiper, enfin c'est la vie qui m'a apris ça (oui j'ai quand même fini par retenir un truc dans tout ce merdier!). M'enfin c'était pas la joie, c'était d'autant pas la joie que je savais pas ce que j'allais devenir, ni à quelle sauce on allait me manger.
Durant ses trois semaines de préavis, on a vu personne au bureau, à part Bruno et La maille (c'est un collègue qui fait un peu de tout, on l'appelle la maille, c'est comme ça, je t'explique pas pourquoi sinon j'irai jamais prendre mon bain qui m'attend moi!), et encore ils faisaient ceux qui savaient pas même s'ils sont sympas gentils et tout... Ils étaient tristes pour Nati et moi mais ils devaient avoir des ordres d'"au-dessus", et du coup c'était silence radio.
Même pas on savait si Nati allait être remplacée. Même pas je savais si j'allais rester dans ce bureau, ou déménager pour retrouver Céline et JPD qui me haïssent cordialement l'un et l'autre...
Voilà donc un bon motif de stressage, mais bon comme je te le disais cher lecteur en bonne truie procrastineuse qui se respecte j'ai une perception du temps, et de l'avenir en particulier, un peu déformée, et ce temps là n'existe pas tant qu'il n'est pas arrivé, ce qui empêche pas d'angoisser, mais assez d'anticiper.
3 Semaines ont passé donc de silence total. Pas vu une seule fois mon patron.
Quelques jours avant le Last Day de Nati, j'ai appris par nos deux compères, Bruno et La Maille, qu'ils avaient trouvé une nouvelle comptable. Pas moyen de savoir si elle allait bosser avec moi au bureau ou non, ou quoi ni qu'est-ce.
Et donc voilà, Nati est partie, et j'ai passé une semaine toute seule au bureau sans nouvelles de personnes, sans boulot à faire à part celui que j'avais en cours, sans savoir ce que serait mon avenir boucheresque.
Et puis y'a eu cette histoire de mot de passe... voui! Pasque Nati avait pas eu son solde de tout compte, alors elle était partie en changeant les mots de passe de la compta et m'avait dit qu'elle les donnerait que si elle avait ses papiers et ses sous...
Donc forcément genre la veille de l'arrivée de la nouvelle comptable, mon patron se rappelle que j'existe et qu'on peut pas accéder à l'ordi et là il me passe un savon pas possible au téléphone, comme quoi j'ai qu'à me démerder pour l'avoir ce mot de passe...

J'appelle Nati, dans tous mes états et je lui explique...

Quelques heures plus tard mon patron débarque dans mon bureau (ouah! Bientôt un mois que je l'avais pas vu, tout juste si je me rappelais son visage!) et me repasse un savon, en insinuant que ça pouvait être que moi qui avait changé les mots de passe (c'est gentil de me rendre indispensable, mais l'a fallut que je lui explique que non, ça, c'était à la portée du premier débile venu... et comme Nati est pas débile ça tombe bien...). Comme d'hab il hurle et je peux pas en caser une.
Je lui ai proposé un café pour le calmer et il a daigné m'informer de l'arrivée de la comptable le lendemain (trop aimable, merci!), du fait qu'elle allait bosser avec moi (fffiou! le noeud dans mon bide prend une toute autre forme!), et qu'il fallait maintenant que je collabore et pas de gniagniagnia (oui j'ai l'habite de pas collaborer et de mettre des bâtons dans les roues aux gens, tous ceux qui me connaissent vous le diront!).

'fin bref! c'était foklo!

Maaaais un peu plus tard, Nati alertée par mon message sur son répondeur, a appelé le patron (fallait vraiment qu'elle m'aime pour faire ça!) pour régler cette histoire, et elle lui a dit que les mots de passe compta étaient un renseignement confidentiel, qu'elle ne pouvait transmettre qu'à son patron ou à la nouvelle comptable, et comme il avait refusé de lui parler pendant tout son préavis elle n'avait pu le lui donner (pan! dans ta face!). Sur quoi elle lui a proposé un deal : qu'elle vienne au bureau le lendemain donner les mdp en échange de son solde de tout compte :D
L'est trop forte Nati!

Doooonc depuis lors j'ai une nouvelle collègue. La pauvre a pâti elle aussi de l'attitude de notre patron puisque s'il avait pas fait son boudin dans son coin il l'aurait présentée à Nati pendant son préavis et elle aurait pu lui passer la main, au lieu de quoi elle est obligée de se démerder et c'est pas la joie...

Et donc alors encore, depuis ce changement de mes ptites habitudes professionnelles, je ne dors plus la nuit... J'en ai profité pour chopper la grippe sitôt ma collègue arrivée, et hop! 1 semaine d'arrêt!
Pendant toute la semaine j'ai harcelé Jérémie (qui m'a rejointe dans mon lit de convalescence puisque je lui ai filé aussi mes crobes) avec le boulot, et mes sempiternels "et si?" "et tu crois" "et alors?" "ah je sais" "ah mais non!" "ah mais peut être"... bref j'ai été infernale...

La reprise a pas été fastoche, jusqu'au moment où j'ai déballé mon sac à ma pauvre collègue qu'avait rien demandé à personne, mais bon fallait que ça sorte!
Faut dire que depuis son arrivée elle passait au moins la moitié de son temps dans le bureau de JPD et de Céline à se faire laver le cerveau made-in JPD quoi... donc je présumait qu'ils l'avaient bien mise en garde contre moi et tout et tout...
D'ailleurs je présumais bien puisqu'une de ses premières paroles pour moi a été : "je suis ta responsable..." joliiiiii! En un an Nati n'a pas eu le culot de me dire ça une seule fois! Et pourtant elle aurait pu 1000 fois sans me vexer!
Bref... c'était mal barré tout ça alors j'ai vidé mon sac, je lui ai dit tout ce que je ressentait, tout ce que je pensais du boulot, de la situation, des gens, tout ça, que j'en dormais plus, que je tremblais comme si j'avais alzheimer, et tout et tout...

Alors depuis je me sens mieux...

Elle est pas forcément très châleureuse la Sophie, mais elle est sympathique... Enfin quand je dis châleureuse, elle fait pas trop ami-ami quoi c'est ma collègue point barre, et en même temps c'est bien. On s'entend bien, même des fois on rigole, on a quelques points commun, elle est un peu débordée et apprécie mon aide je pense.
Bref voilà je reprend petit à petit mes habitudes de mamie (sauf que c'est fini les vacances, je bosse comme une dingue!), et ça me rassure. Du coup chuis moins chiante at home je pense et ça se ressent.

Je savoure de me sentir appaisée après plus d'un mois de stress total, d'insomnies, de crises d'angoisse intempestives... à peser le pour et le contre de me faire prescrire des anxiolitiques...

Donc chez lecteur je VA BIEN!




.... Mais chuis vidée, lessivée, raplapla, donc voilà pourquoi j'écris pas...




... ah ben si j'ai fait un beau pavé quand même!


... voilà!



... bonne nuit!





... j'vais prendre mon bain!

10 commentaires:

Bunny a dit…

Bah ma gruinette,

Je suis contente de savoir que ça se passe mieux à ton travail. Et puis franchement, cette Nati, il faudrait qu'elle me donne des cours de "je me laisse pas marcher sur les pieds par n'importe quel connard" car j'en aurai bien besoin aussi desfois, dans ma vie, de ce culot, de cette 'sureté' de soi...

Bon voilà, prend ton mal en patience, tu trouveras ptet un travail mieux que celui là prochainement !! Je te le souhaite de tout mon coeur en tout cas, car je sais combien les tensions professionnelles peuvent peser sur la vie personnelle... et c'est bien dommage. (oui moi aussi j'ai déjà gonflé mon mec avec mes déboires du taf).

Gros bisous ;)

Claude-Lise a dit…

bisou de Cormeilles, contente que ça se stabilise au boulot, et bon bain (euh il est froid pitet?))

Claude-Lise a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Claude-Lise a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Claude-Lise a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Tunisia Mum a dit…

Oh, CT écrit koi dans les commentaires supprimés =D

Sinon, comme toujours, c'est dingue, mais j'ai l'impression que tu m'décris...
Bon, je taffe pas (enfin, si! mais c pas pareil! héhé)
Mais je me sens comme toi...
Sauf que jamais j'écrirai aussi bien que toi snif...

Bunny a dit…

Yo Truissette :)

J'ai oublié de te dire aussi, que vive la mémérisation !!

C'est pas parce que aujourd'hui, la société de consommation essaye de nous faire croire qu'on est terne et nulle si on ne voyage pas, si on n'achète pas de la déco tous les mois et si on ne sort pas faire la tournée des bars et du shopping avec nos copines style sex and the city... que faut tomber dans le panneau !!!

Mais non, je pense que depuis toujours nous avons besoin d'avoir des repères, un foyer, des choses rassurantes à retrouver, que ce soit des objets ou des habitudes. Les choses qu'on construit prennent du temps, et rien de durable ne se monte dans le chaos et le changement perpétuel. Enfin il me semble :) Donc t'inquiète pas je suis certaine que tout le monde est sujet à la mémérisation mais que personne ne l'avoue (tu sais c'est comme le sexe, si on compare ce que les français prétendent accomplire aux chiffres des sondages sur le même sujet... y'a un gros fossé).

Vla ! Sur ce je m'en vais retrouver ma petite routine rassurante et puis c'est tout !

Au fait, viens laisser des messages sur mon blog à l'occasion j'ai écris un ptit peu ces derniers temps, ça se fête ;)

truiss a dit…

roh ben je sais pas non plus ce que c'est ces commentaires! c'est bizarre!

Salwa attend moi j'adore comment t'écris sur ton blog qu'est ce que tu racontes ;)

Bunny j'y cours j'y vole!!! on va fêter ça!

Anonyme a dit…

ben alors mèmère!
moi aussi j'adore la routine!une nouvelle routine que je m'impose et conseille à toutes les truies stressées:une demie heure de jogging quotidien,tu sues et souffles et craches tant et si bien que tu n'as plus l'energie de stresser,tu te sens tres bien,quand ça s'arrete!
Barbara

truiss a dit…

le problème c'est que ça risquerait de me faire maigrir, et je ne serai alors plus une truie qui se respecte : adieu ma cellulite si bien entretenue! Quelle horreur!