24 août 2007

C'est la fin de l'étéééé

Je me demande toujours comment un truc qui a pas commencé peut finir mais bon...

Bon alors pour commencer j'ai une réclammation à faire, chers lecteurs, parce que je me rends compte en regardant mes webstats sur motigo que vous êtes quand même pas mal à viendre me lire! J'ai vu des pointes à plus de 20 visiteurs différents par jours! c'est pas mal quand même!

Alors si c'est pas trop vous demander cher lecteur-sous-marineur ça serait bien gentil de v'nir te présenter que je sache un peu qui peut bien perdre son temps sur mon blog (c'est pour la recherche scientifique!), pis bon quoi c'est pô juste, 23 visiteurs la même journée et pas un seul comment, comment voulez vous que le monde entier sache que je suis une truie célèbre?
HEIN?
Alors! un peu de jugeotte merde!

Le pire c'est que y'a plein de bleds tout près de chez moi mais je vois pas du tout qui c'est!

Bon, on va fermer la parenthèse pleine de sous entendus lourdingues et passer à autre chose, hein!

Je disais donc que ce simulacre d'été se termine et c'est tant mieux parce que si l'été se transforme en automne, l'automne ressemblera peut être à un été? Dans ce cas plus tôt on y sera, et mieux ce sera!
J'ai retrouvé le train train du boulot et Cédric le train train de la nounou... en attendant le grand chamboulement de la rentrée!

Je vous raconte pas comment j'ai du mal à le réveiller le matin depuis qu'on est revenus de vacances, et que je grommelle, et que je me retourne de l'autre côté, et que je râle que la lumière de l'entrebaillement de la porte fait mal aux yeux...
Après quoi il râle pour pas s'habiller, puis râle parce que c'est l'heure de partir et qu'il a pas fini son ptit déj devant lequel il comate depuis 20 minutes, pour finir par râler parce qu'il voudrait aller à l'école au lieu d'aller chez la nounou...
bref, il râle tout le temps!
ça tombe bien moi aussi...

Figurez vous que depuis que je suis allée le chercher à Marseille, Cédric m'en fait voir de toutes les couleurs! Ca a commencé par le train... ah le tgv! cette merveilleuse invention qui nous permet de passer 3h30 d'enfer pour relier Marseille à Marne-la-Vallée-Chessy-le-pays-de-Mickey!
3h30 à entendre mon charmant chérubin me répéter les mêmes phrases en boucle, à se lever/s'asseoir, s'asseoir/se lever, faire tomber des objets pour aller les ramasser, donner des coups de pieds au mec assis en face, etc etc... je comprends maintenant pourquoi on ne peut pas ouvrir les fenêtres dans le TGV!
Bon comme d'hab j'exagère, il aurait pu être bien plus chiant que ça (sisi! d'ailleurs y'en avait des plus chiants, je les ai vus!), et j'avais qu'à pas oublier le chargeur de l'archos, ça m'apprendra!

Lundi donc journée farniente avant la reprise, je me dis qu'on va se la couler douce cédricou et moi, tranquile, peinards... ben que néni! d'une humeur massacrante le lardon!

Quand l'heure de la sieste a sonnée, me trouvant exténuée et reconnaissante d'avoir survécu jusque là, j'emmène mon loulou dans sa chambre en priant pour qu'il daigne dormir, mais curieusement il ne montre aucune résistance à se coucher dans son lit!
Victoire! me dis-je!
Je rejoint donc le mien, cale ma tête sur l'oreiller, ferme les yeux, commence bientôt à ronflouiller...
Et puis une mélodie familière s'insinue dans mon sommeil, comme une litanie, dont je finis par percevoir les mots "...réveillé moi, je fais plus dodo moi, cédric il est réveillé, maman elle fait dodo! on se réveille maman! c'est l'heure de se lever! moi je veux jouer au train moi, avec les rails maman je veux le train maman, le train, moi je fais plus dodo moi..." je réfreine la boule de rage qui est entrain de naître dans ma poitrine, et j'essaie de grimacer un sourire en ouvrant les yeux en me répétant que c'est quand même pas sa faute à se cher ange s'il n'a pas envie de dormir, on peut pas dormir sur commande non plus hein! c'est son dernier jour de vacances, il a envie de jouer...
Ledit circuit de train a été installé dans ma chambre pour avoir plus de place, j'invite donc Cédric à jouer "gentiement" et "tranquilement" pendant que je m'écroule illico-presto de nouveau sur mon oreiller.
Mais bien sûr Cédric ne tarde pas à employer toute son ingéniositer à faire faire des choses particulièrement bruyantes à son circuit, ce qui me coupe toute opportunité de pioncer.

Je me lève en grommelant, dans la vague intention de trouver à Cédric une occupation dans sa chambre à lui, pour que je puisse peut être éventuellement prendre une dizaine de minutes de sommeil bien mérité, mais en entrant dans la tannière de mon asticot, mon coeur s'arrête. (j'avais bien fermé les volets? Oui, je m'en souviens bien!) CEDRIIIIIC! Le petit monstre a grimpé sur la fenêtre pour l'ouvrir et ouvrir les volets, au risque de se fracasser sur le petit toit du premier!
(et cette odeur de brûlé, c'est quoi? Mais il fait grave chaud ici!!!) CEEEEEEEEEDRIIIIIIIIC!!!! Il a mis le chauffage à fond c'est pas possible je vais l'encastrer dans le mur! zen zen on se calme! Mais non je n'arrive pas à me calmer surtout pour cette histoire de fenêtre c'est trop dangereux!

S'ensuit une explication que j'essaie de maîtriser, mais Cédric me répond, me tiens tête, se moque de moi et ça finit en fessée...

Un peu plus tard, après qu'on se soit calmés, calinés, expliqués, Cédric déclare qu'il va faire caca tout seul. Je me méfie pas, je suis entrain d'étendre une machine (oui, parfaitement, j'étendais une machine! et celui qui me croit pas je l'emm....). Mais au bout d'un moment je commence à m'inquiéter, je vais voir dans les toilettes et là je trouve tous les murs, le sol, la porte ruisselants d'eau...
Par bonheur le lardon a fait sa petite commission dans le pot, il n'a donc pas sali l'eau de la cuvette avant de l'utiliser pour asperger les murs, mais ça n'empêche pas mon sang de ne faire qu'un tour et la fessée de tomber une seconde fois...

Deux jours se sont passés à ce régime, avec à la clé gifles, fessées, cris, privé de dessert, privé d'histoire, et un ton qui monte qui monte...
Je crois que je suis plus contrariée encore le mercredi quand je vois cédric se tenir impeccablement à table, je me dit ça y est t'as gagné t'es contente, maintenant il a peur de toi, bravo! quelle nulle!

Hé oui, je trouve que les fessés et les punitions sont tout sauf éducatives...

n'empêche que...

voilà!

Cela dit, Jeudi, comme on repartait sur une confrontation de ce genre avec cédric qui braillait en me fusillant du regard "j'en ai marre moi! je suis trop fâché!" et moi qui venait de brailler à peu près la même chose à son encontre jusqu'avant j'ai commencé par dire sur le ton de l'engueulade "bon ça suffit maintenant on se calme" puis j'ai ajouté "... tous les deux!" Cédric m'a dédié un sourire surpris et reconnaissant et on s'est sourit tous les deux et fait un gros calin!
Faut savoir s'arrêter quand même à un moment donné ;)

Prochainement je tenterai de faire un post en reprenant point par point ce que j'aurais pu faire d'autre pour dénouer la situation, ça devrait être un bon exercice pour ne pas faire n'importe quoi la prochaine fois...


pfff Jordi avait raison : durdur d'être maman!

6 commentaires:

SYLVIE a dit…

les betises de cédric font juste partie de la vie ,et tu les présente super bien pour nous fan de tes histoires !si il é comme sa petite cousine Julie tu en rira avec lui kan il aura 10 ans ,en attendant ...........courage ma cousine!

Sylvie a dit…

vas y Cédric !!!!!
J'AIME MOI TES BETISES!!!!!!!!!!!!!!!!bisous

Claude-Lise a dit…

Ici aussi ça se rebelle sec. Comme on est assez permissifs sur les points pas importants (je précise dès fois ke nous semblions laxistes lol), il lui arrive de ne pas accepter les contraintes 'importantes'. J'ai confiance en lui d'une part, et puis l'école va tempérer je pense. Fais confiance à Cédric, pis pas de culpabilité, on est humains, c'est important qu'ils le voient aussi. J'ai bien aimé le 'on va se calmer tous les 2', tu vois ça a porté ses fruits.

truiss a dit…

oui ça fait partie du quotidien il faut relativiser c sur ;)
sylvie merci tu me fais rire toi aussi ma cousine!
claude lise oui, je mise beaucoup sur l'école aussi, je crois que je vais vite déchanter lol mais en attendant l'espoir fait vivre!
la nouveauté en ce moment c'est les explosions de colère!

clab a dit…

j'aime toujours autant ta prose. c'est un régal te lire.

Ici aussi,ça discute quand on n'est pas d'accord et on joue beaucoup aussi avec l'eau des WC.

Bises

Eve a dit…

Vraiment miss quel plaisir de te lire ... j'adore le style, d'ailleurs (la que j'ai rien a faire car je suis en congés mater !!) j'passe faire un tour tous les jrs sur ton blog avec l'espoir d'y voir une nouvelle rubrique! Et puis quel courage pour oser ecrire "Jordy avait Raison" ... respect !! lol
Aller grosse bise
Eve