17 octobre 2007

Grande Déclaration d'Amour Truitesque et Universelle

Voilà, je voulais faire une GDATU (cf le titre que j'ai la flemme de réécrire), parce que je suis un peu nostalgique en ce moment et que je me penche un peu sur mon passé et sur tous les gens qui m'ont apporté quelque chose...
et force est de constater deux choses :

1- Il y en a eu pas mal!
2- J'ai vraiment tendance à l'oublier!

Alors à tous ceux là, qui se reconnaîtront (hahaaaaa! fastoooche hein!) je voulais dire merci!

voilà :)


Sinon dans la même veine, j'ai passé la soirée d'hier à relire des discuss de forum (oui, je sais j'ai vraiment rien d'autre à fouttre) de quand j'étais enceinte, et ça m'a fait tout drôle...!
D'abord parce que j'ai vachement changé depuis, même dans ma façon de m'exprimer et d'apréhender les autres, et pas forcément en bien (hé oui je trouves :( ), ensuite bien sûr, de revivre toute cette période tellement... dense! de ma vie! ouah! j'avais pas mal oublié quand même!

En fait j'avais surtout oublié à quel point j'avais traversé tout ça avec un optimisme et un dynamisme proches de l'inconscience!!!
Avec le recul je me dit que je devais être complètement shootée aux hormones de grossesse c'est pas possible! On me dirait demain qu'il faut que je repasse par là mais je pourrais pas, quoi!

Nonobstant (oui, nonobstant!) le départ déjà glauque de l'aventure, avec un futur-papa qui veut pi qui veut plus pi qui veut pi qui sait pas pi qui regrette pi, pi, pi..., nonobstant (oui, encore! et va y'en avoir encore au moins un autre!) l'annonce des malformations de Cédric qui m'ont proprement fracassée, les faux-diagnostiques, les trop-diagnostiques, les choix et non-choix de vie et de mort, Noël passé avec un ventre si plein et si vide, le redémarrage, le rapprochement entre Jérémie et moi, puis tout à coup l'éloignement abyssal, nonbstant (je vous avait dit qu'il y en aurait un autre!) nos soucis financiers, et quand je dis soucis, je suis gentille, avec l'apothéose au dernier trimestre de grossesse passé tout bonnement sans ressources financières aucunes! Nonobstant (allez, un ptit dernier!) l'angoisse de voir Jérémie au chômage et totalement abassourdi par l'idée d'être papa, qui plus est d'un enfant qui part avec des difficultés physiques, totalement déprimé par son statut de chômeur, qui dort toute la journée et veille toute la nuit, nonobstant (ah tiens y'en avais encore un, mais comment je vais le conclure ce paragraphe???) l'aspect physiologique de la grossesse avec les "petits maux" du début (nausées, fatigues, cauchemards, toussa-toussa), à en être incapable d'envisager l'idée d'entrer dans la cuisine, à me trouver mal dans les supermarchés, à en tomber endormie n'importe où n'importe quand sans prévenir, à enchaîner les rêves complètement horribles à la suite toutes les nuits, une accalmie au 2e trimestre laaaaaargement compensée par mon état psychologique suite à l'annonce des soucis du bébé, et l'apothéose au 3e trimestre avec un ventre énooooooooooorme, si énorme que ma peau a craqué de partout, craqué vraiment, à tel point que j'avais une carte routière à la place du bide! A tel point que les gens avaient tous au mieux un air navré en me croisant dans la rue, au pire des accès de panique véritables, sans parler (on va éviter nonobstant, hein?) de la rétension d'eau, du visage bouffi, limite éléphant-woman, les seins qui se transforment en montgolfières petit à petit et qui se mettent à suinter à tout bout de champ, et bien entendu sans oublier les DOULEURS qui vont avec tout ça : les reins en compote, la voir les sciatiques, les crampes en veux-tu en-voilà, et bien sûr le plus chouette : les douleurs ligamentaires à hurler dès qu'on bouge un orteil, pasque ça piiiiiiiince là juste dans l'aine de chaque côté, avec l'espèce de barre super douloureuse dans le pubis, comme si t'avais un os qu'avait poussé là tout à coup et qu'aurait pas dû s'y trouver... pi les pipis la nuit, ah! les pipis la nuit! TOUS LES 1/4 D'HEURES vers la fin! Sachant que passer de la position couchée sur le dos à la position couchée sur le dos mais un ptit chouïa sur le côté c'était déjà presque mission impossible, alors parler de s'asseoir voir même de se lever!!!!
Nonobstant encore et toujours, les semaines, les MOIS passée allongée à pas avoir le droit de bouger pour pas que bébé sorte trop tôt (ou que mon ventre explose???), tout juste pour aller aux chiotes et encore!
Et nonobstant, mais alors vraiment nonobstant pour le coup, l'accouchement en lui même, qui est une joyeuseté bien connue de tous, même des mecs aujourd'hui! Avec ses 15-20h de travaille règlementaire, ces tripotages aussi intempestifs et douloureux par l'hôpital au grand complet, la douleur jamais soulagée bien sûr par la péridurale qui est juste là pour te donner un autre motif d'avoir peur que l'accouchement lui même, pour finir par la boucherie finale dont je tairais les détails, ça vaut, mieux, y'a ptet des futures "parturientes" (oui, c'est comme ça qu'on dit pour les futures mamans qui n'ont encore jamais enfanté) qui lisent ce blog (Bunny, arrête de lire!)

Et bien nonobstant tout ça mes messages sur le forum transpirent tous une énorme joie de vivre, un optimisme mais ça je l'ai déjà dit, avec de la force et tout le tralala, et puis l'AIDE de Jérémie qui a été si précieuse pendant toute la fin de grossesse, cette période où j'ai dû rester coucher, où il a été aux petits soins pour moi, m'a préparé tous mes repas, me les a apportés au lit, m'a fait le ménage, m'a bichonnée, m'a gentiement grondé chaque fois que je faisais mine ne serai-ce que de m'asseoir, pire encore de me lever pour aller pisser, et même ENSUITE, après l'accouchement, de retour à la maison, complètement déconfite, en plein baby blues, FLIPPEE mais vous imaginez même pas comment! Il était là pour me dire reste au lit je m'occupe du bib, et moi je traspirait tellement l'angoisse qu'au début je pouvais même pas le laisser faire c'était pas possible!!!
Avec quel amour je parlais de Jérémie sur le forum, de tout ce qu'il faisait pour moi! Avec quel amour je relativisais aussi tous les trucs vraiment pas sympa qui pouvaient arriver entre nous aussi...
Ben ça m'a fait du bien de revivre tout ça, de me rappeler qu'on a une vraie histoire avec des vraies belles choses et que tout ça je l'avais complètement occulté...

Et bien sûr relire ce forum m'a permis de me rappeler combien mes copines internautes, à l'époque presque encore que des "connaissances" ont été sympa avec moi, voir vraiment indispensables, se sont inquiétées chaque fois que je ne postait pas, chaque fois que j'avais une baisse de moral, m'ont permis de m'épancher chaque fois que j'en ai eu besoin, écoutant mes angoisses, mes peurs, mes jérémiades, mes hurlements de mots parce que Cédric avait, HORREUR, laissé 5ml de lait dans son bib, ou avait crachouillé un peu!
Et ben ça parraît con à dire, mais sans ça je sais pas comment j'aurais fait pour tenir le coup, je sais pas, je sais vraiment pas!



ALORS CHAPEAU LES FILLES ET MERCI!
ET CHAPEAU MON "TROLL" MON CHERI MON AMOUR POUR TOUT CE QUE TU AS FAIT!

Voilà vous pouvez ranger vos mouchoirs parce que j'en ai marre d'écrire et je suis fatiguée...

J'aurais d'autres CHAPEAU à envoyer à d'autres personnes qui m'ont été précieuses à ces moments là, nottament ma soeur Violaine à qui j'ai téléphonné à n'importe quelle heure du jour et de la nuit lors de mes séjours hospitaliers où je faisait crises d'angoisses sur crises d'angoisses et qui a toujours répondu pour me laisser délirer mes peurs au téléphonne...
Et bien sûr à ma soeur BABETH qui a su comprendre ma détresse en un seul regard quand elle est venue me voir à la mater, à qui je n'ai rien eu besoin de dire et qui a été absolument géniale et compréhensive avec moi, me guidant pas à pas, comme un nouveau né presque, sur le coup, sur le chemin de la pente-à-remonter, pour me donner un à un les automatismes de maman qui m'effrayaient tant, pour me réapprendre à regarder autre chose que la pendule et les graduations des bib, pour m'aider à faire diminuer petit à petit l'énorme boule d'angoisse qui me rongeait littéralement de l'intérieur.
Et y'en aurait encore plein d'autre CHAPEAU, plein! (A Belle-Maman et Belle-soeurette aussi, purée, combien de fières chandelles je vous dois à vous aussi, en écoute, en compréhension, en frigos remplis et accessoires achetés aussi!!!!). Je me plains souvent en ressassant cette période et j'oublie à quel point j'ai eu de la chance, une chance inouïe, d'être si bien entourée! C'est ça qui a fait toute la différence, c'est ça qui a fait qu'aujourd'hui on me dit que je me suis bien démerdée, c'est grâce à tout ce petit monde là, vraiment!

Bon ce coup ci vous pouvez vraiment ranger vos mouchoirs!!!! BONNE NUIT!

PS - EDIT : Je SAIS que je n'ai pas cité tout le monde, que beaucoup d'autres encore ont été là et méritent mes remerciement! Je sais qu'ils se reconnaîtront et savent que je n'en pense pas moins... merci du fond du coeur encore.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Alors comme ca tu penses au deuxieme ?

Anonyme a dit…

Tu sais, c'est la même chose pour tout le monde, enore faut-il les voir, les gens qui sont autour de soi... Et si c'était à refaire, et ben, on referait pareil!!
Alors, c'est vrai que tu penses au deuxième???? Pétula

truiss a dit…

j'y pense et puis j'oublie... c'est la vie c'est la vie...!!! lol!

Bah oui forcément j'en meurre d'envie mais c'est vraiment pas d'actualité, non!

qu'est ce qui vous fait dire ça??? :D

Salwa a dit…

oh si un ptit frère pour Cédric!!!!

Les gens présents on ne les oublie pas, on les garde au fond de soi!!!! ;)

Bunny a dit…

Sniff...

Ayé j'ai tout morvé dans mon mouchoir avec tes histoires...
Et t'inquiète pas pour moi, ça me décourage pas, au contraire. Je suis farouchement décidée à avoir un enfant et je connais déjà bien les risques et les contraintes (pas aussi bien que si je les avais vécues mais bon...).

Et de te voir aussi courageuse, de voir le petit Cédric aussi beau et toi aussi bien dans ton rôle de maman, avec tout ce que vous avez traversé, bah ça rassure ! J'ai hâte de pouvoir partager cette expérience avec toi et qu'on se raconte nos histoires de couches et de cacas et de vomis au téléphone.

Bouhou. Enfin c'est pas pour tout de suite ;) Mais bientôt ! P'tet en même temps que ton deuxième alors ? On synchronise nos montres ?

Gros bizzzouuuuus ma truie courageuse !

PS: ça fait nom indien ça non ? "petite truie courageuse"

Claude-Lise a dit…

Je dirais, dans la vie, on récolte en général ce qu'on a semé. Tu es quelqu'un de précieux, donc autour de toi, et si tu sais les voir, il y aussi des gens de qualité. Merci pour cette belle déclaration, et bravo pour ton enthousiasme et ta lucidité et plein de bisous.
Une amie