15 février 2009

Et revoici notre rubrique hebdomadaire !

Je devrais changer le nom de ce blog en "Blog d'un voltigeur en herbe!" Mais bon je n'ai vraiment aucun avis intéressant à partager sur le monde en ce moment, vu que le monde je ne le côtoie plus beaucoup, enfermée que je suis entre mes 4 murs de chômeuse! Notez que ce n'est pas forcément désagréable à vivre hein! Nous voici en vacances à la maison, Jérémie, moi et Cédric, et on cocoone et on trouve ça bien agréable d'être tous les trois comme ça! Après la frénésie du rhtyme du travail ou de l'école, les moments volés le soir dans le stress, on a tous l'impression de se redécouvrir je crois, c'est vraiment bien... Jérémie passe des après midi entières à jouer avec son fils, le lardon nous dessine des bonhommes avec des sourires jusqu'aux oreilles, et moi je couve ma petite cahuète dans les meilleures conditions! Tout à coup j'ai envie de me faire du bien!
Bon ben voilà que je me met à parler d'autre chose que ce qui m'amène! Mais c'est pas grave, tant mieux, ça sera peut être plus divertissant que les exploits de mon fils en voltige, auxquels tu aura de toutes façons droit en fin de message cher lecteur, tant pis pour toi!

Alors de l'idée de se faire du bien je transitionne avec une anecdote qui devrait bien te faire rigoler!

Chéri-zhom-doudou-troll étant maintenant à la maison avec nous (passons vite fait sur la n-ième mauvaise nouvelle de l'année cher lecteur qui n'est sans doute pas au courant : nous sommes désormais deux à avoir été virés de nos boulots comme des malpropres, voilà c'est dit!), il m'a accompagné à ma dernière séance gynéco, tout heureux de pouvoir mettre enfin une image sur des mots tels que "spéculum" "toucher vaginal" etc... non je rigole roooh ne va pas te faire d'idées cher lecteur masculin, la salle d'examen est séparée par un paravent pour préserver la pudeur de ces dames ou plutôt celle de ces messieurs qui n'ont surement pas envie de nous voir exposées dans de telles conditions!
Bref
Chéri-doudou m'accompagne donc, chose que je n'avais pas envisagée avant ça, ce qui explique que je lui ait raconté les fois précédents que je trichais à la lecture de la balance quand venait l'heure fatidique de la pesée! J'enlevais allègrement 1, 2, ou 3kg suivant les circonstances et le nombre de cuiller de nutella mensuel. Môssieur s'insurge et prévoit de réveller le pot aux roses au docteur Michèle, mais je le menace de l'abandonner dans la salle d'attente s'il ne me promet pas de n'en rien faire.
Soit, le troll abdique à condition que je ne mente pas cette fois ci. Je suis confiante, j'ai l'impression de ne pas avoir trop abusé ce mois-ci, hé oui j'ai la mémoire courte, la chandeleur datait déjà d'une bonne semaine après tout! Et je promet.
Et je rentre dans le cabinet. Et je salue docteur Michèle. Et on rigole bien tous les trois, on fait de l'esprit en s'échangeant les nouvelles, on commente l'echographie et les echographes, et docteur Michèle nous confirme qu'il y a bien une option obligatoire dans le cursus universitaire qui oblige les futurs diplômés à être particulièrement désagréables lors des examens. Bref, c'est l'euphorie, la grande rigolade.
Et puis je monte sur la balance.
Et puis je ne rigole plus du tout.
Et puis j'hésite, quand même, à trahir ma promesse...
Ah lala fichue moralité! J'abandonne, j'avoue mes 4kg pris ce mois ci! Qui s'ajoutent aux 2 que j'ai cachés la séance précédente...
Docteur Michèle se fige, bredouille, bafouille... "vous avez pris SIX KILOS en QUATRE SEMAINES???"
heeeeu beeeen techniquement heuuuu c'est à direeee...
Elle essaie bien de rester sur le mode détente aimable-rigolade que j'ai instauré habilement en début de séance mais c'est un vrai combat intérieur et qui connaît docteur Michèle comprendra bien de quoi je veux parler. Je trouve néanmoins qu'elle s'en tire admirablement. J'ai hésité à l'en féliciter mais je crois que c'aurait été dépasser les bornes des limites et je ne voudrais pas me fâcher avec ma gygy chérie, mon coach, mon bourreau!
Mon orgueil est trop fort pour que je m'abaisse à avouer en sus que j'ai menti la fois d'avant... tant pis, j'affronterait les foudres du ma gynéco! Elle est craquante quand elle m'engueule!
Mais non elle ne m'engueule pas trop, elle me lâche, navrée, qu'elle va devoir me faire subir le redouté test "o'sullivan" qui consiste à se faire suer une heure au laboratoire d'analyse, à subir deux prise de sang, et à ingurgitet 100ml de sucre pur sous forme liquide. Parraît que c'est terrible!
Jérémie glousse, c'est bien fait pour moi!
Bon l'examen c'est demain, j'espère qu'entre 9 et 10 tu aura une petite pensée pour moi cher lecteur, et que tu rigolera bien...
Et moi je suis intérieurement aux anges en terminant cette séance gynéco. Je me sens bien. Parce que ça me touche d'être chouchoutée par ma gygy et mon chéri, ça me touche qu'ils prennent mes bourrelets au sérieu, ça me touche de les voir unis dans ce combat contre la malbouffe, et je me sens aimée, et j'ai soudain envie de me faire du bien, et de faire du bien à ma cahuète!
Que de chemin parcouru depuis le début de cette grossesse où j'étais encore dans une attitute très négative envers moi même, où je ne voulais rien faire ni rien savoir de ce qu'il se passait à l'intérieur de moi!

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons chez le primeur et achetons fruits et légumes avec la monaie qu'il reste à Jérémie. Je prend des pommes, des fraises, des endives, des champignons et même une mangue. J'ai revu totalement mon alimentation. Je prend plaisir à me préparer une salade ou des endives braisées, j'ai envie de partager ça avec ma famille, mais ils y prennent moins de plaisir que moi! Qu'importe! Je suis bien dans ma bulle et je la couchoute avec de bonnes choses! Ce soir j'ai pensé à des pommes de terre à l'eau et du poisson... j'ai hâte d'y être! Hier soir, vilaine séance macdo, mais je ne culpabilise pas, je me sens confiante, je me sens déjà mieux dans ma tête, dans mon corps. Ma peau est plus belle, je me sens plus légère, plus dynamique, mieux quoi!

Donc voilà le pourquoi du comment de la disgression qui m'a éloignée de mon sujet de départ : la seconde séance de voltige de Cédric!

Si la semaine dernière nous a vu partir puis revenir sous un déluge de neige, un lardon trempé et transi de froid, tétanisé dans le manège, cette fois ci ce n'est pas du tout le cas! Le soleil est de la partie! L'air est frais mais le soleil nous réchauffe, le marché en bas de chez nous est bondé de gens souriant, il y a de la musique dans les rues...
A la descente du bus, la campagne délivre de nouveau ses odeurs, le sol sec craque sous nos pieds, tout est à la fois désolé et présage de renouveau à venir.

Cédric est radieux, il court devant moi, j'ai peine à le suivre...

Nous arrivons au club et les gens nous saluent. Ca n'arrive jamais ici! Peut être que c'est moi qui regarde les gens différemment? D'habitude même les gens dont je connais le visage m'ignorent.
On va directement au box de Camel qui est déjà presque prêt. Cette fois on a évité d'arriver 1/2h en avance, la séance est déjà suffisamment longue! Et Cédric n'est pas d'une grande utilité pour bouchonner le poney, elles sont déjà à 4 dessus!

Hop, c'est déjà l'heure d'y aller! J'ai tout préparé dans le sac à dos de Cédric : son fuseau de gym et ses chaussons de plongeur, attirail recommandé unanimement par toutes les petites voltigeuses! Il a même le pull en polaire qu'elles m'ont conseillé, et que je possédais déjà dans son armoire! Bref! il est fin prêt!

Cédric a un petit moment d'hésitation quand je l'envoie demander à Marina ce qu'il peut faire pour aider (il y a du matériel à transporter) je crois qu'elle l'impressionne. Moi aussi, plus de 20 ans après, elle m'impressionne toujours :D

Aussitôt Marina lui assigne une tâche et moi je m'éclipse. Il suit les plus grandes, porte des tapis, des barres, on ne le laisse pas à la traine mais on ne le prend pas par la main non plus, l'heure est à l'autonomie, mais l'autonomie sans brusquerie, vraiment idéal par rapport aux besoins et capacités actuels de Cédric!

Les plus grandes le prennent en charge, elles sont à l'écoute et adorables, c'est chouette à voir!

Pendant qu'une grande échauffe le poney, les enfants passent aussi à l'échauffement : on saute sur un pied, puis sur l'autre, et puis une série de roulades avant, puis une autre de roulades arrières, suivi de drôles d'exercices où il faut faire le grand écart!
Cédric observe les filles évoluer, puis parlemente avec Marina pour ne pas faire les exercices! C'est qu'il ne sait pas à qui il s'adresse le lardon! Peu lui importe d'ailleurs, quand il a quelque chose à dire, il le dit simplement... Marina lui répond tout aussi simplement et l'envoie au boulot!














Il est évident que Cédricou n'aura pas les performances de ses aînées mais ce n'est certainement pas une excuse pour ne pas essayer et ne pas s'entraîner pour y parvenir un jour! Tout se fait très naturellement, j'aime l'idée que rien ne soit fondamentalement perdu d'avance, qu'on ne prononce pas des phrases telle que "non pas ça Cédric toi tu es trop petit" et qu'on ne le confronte pour autant pas à des choses qu'il est incapable de faire et qui le mettent en situation d'échec. Cédric ayant de son côté cette capacité admirable à s'adapter dans n'importe quel groupe et n'importe quelle situation, j'ai l'impression à le regarder qu'il fait partie de l'équipe depuis des lustres!
Il prend l'entraînement au sérieu malgré qu'il fasse aussi le pitre, mon œil de maman voit bien la différence et l'application qu'il met à faire ses exercices! Il m'a même dit s'être entraîné à la galipette en motricité à l'école en vue de la séance! Effectivement, sa roulade avant est parfaite! :D
Il s'échine à faire le grand écart avec les copines, Marina le traite comme tous les athlètes, lui appuie sur le dos pour étirer les ligaments, répond aux protestations de Cédric, lui explique ce qu'il se passe dans son corps! Je suis étonnée et chamboulée! A un moment donné je croyais voir Ophé ou Noémie à la gym! J'en était toute retournée! Et étrangement pas du tout sur mes gardes ni inquiète!


Après ces étirements en tout genre, l'entrainement se poursuit par un petit footing pour accompagner le poney. J'aime bien cette vision de cette troupe d'enfant courant autour du poney dans un effort commun! Ça me ramène bien des années en arrière quand je regardait avec émerveillement l'entrainement de Babeth. Ça me donne aussi l'occasion de me souvenir à quel point cela m'attirait et m'effrayait en même temps, et je me dit qu'il serait compréhensible que Cédric ait peur aussi...

Et puis c'est le moment de monter à Poney! Cédric n'est pas du tout fatigué! Il a du mal par contre à respecter les consignes comme toujours rester derrière la longeuse et jamais passer devant la longe... Cédric passe allègrement outre la règle d'or et déclare que c'est une "corde à sauter". Nullement impressionné de s'être fait rabrouer, il joue à s'enrouler dans la longe... la longeuse est patiente et Cédric se lasse vite de ne pas réussir à l'énerver!
D'ailleurs c'est à son tour de passer. A nouveau j'apprécie de constater qu'il a sa place à lui à l'entrainement, on ne se contente pas de le faire monter 2 minutes histoire de dire, vu qu'il ne peut pas faire d'exercices "intéressants" et encore moins autonomes, tout le monde prend son travail très au sérieux et il a le droit à autant de temps sinon plus que les autres. La fille qui s'occupe de lui aujourd'hui est vraiment adorable, on surprend d'ailleurs sur les photos leurs regards complices qui m'ont beaucoup touchée! Cédric est sous le charme et n'oppose aucune résistance à se retrouver dans de multiples positions sur un Camel placide à souhait.




















Quand c'est au tour des copines de passer, pas question de s'endormir, on continue les étirements et l'entrainement. Marina s'efforce de faire tenir mon asticot en équilibre! Va falloir travailler ces abdos monsieur Cédric!


Encore un exercice sur Camel au pas, cette fois ci Cédric est tout seul. Il est très concentré et ne montre pas de signes de fatigue... je me demande comment c'est possible ça fait une bonne heure qu'il court dans tous les sens et s'entraine!

Après ça, Marina prend la longe et décide de faire trotter un peu l'arsouille, puis se ravise, demande à une des voltigeuses de monter derrière lui et annonce qu'elle va le faire galoper. J'ai un frisson. C'est exactement dans ces circonstances que je me suis cassé le bras il y a 22 ans! Cédric ne montre pas d'appréhension, ce qui m'étonne car en monte classique il en était venu à appréhender le trot, alors ne parlons pas du galop!

Marina lui demande par trois fois s'il est prêt, sûr d'être prêt. Elle le recentre quand il se disperse et ne semble pas concentré à ce qu'il fait. Elle est d'une vigilance qui m'étonne, on sent la longue expérience des enfants! Dans une pratique sportive comme celle ci, où le cavalier est jeune, monte un animal qui va vite, sans aucune sécurité ni port de casque, rien ne peut être laissé au hasard... et Marina connaît son métier par cœur.
C'est le moment! Camel se soulève et part, Cédric pousse un cri de joie et éclate de rire! Il braille "wouhouuu! Ça fait du vent dans la figure!" Toujours aussi spontané, le rythme du galop ne l'empêche pas de décrire par le menu ses sensations, je ris toute seule en le regardant, je ris pour ne pas pleurer d'émotion...

Et puis Camel s'arrête. Marina félicite chaudement mon Cédric! Elle manifeste sa surprise de le voir aussi à l'aise! Je ne le suis pas moins à le regarder du haut du manège! Mais trêve de compliments, ce n'est pas le moment de se reposer sur ses lauriers et elle lui fait recommencer trois fois son passage de jambe par dessus les arçons : la jambe doit être tendue, Cédric! Je suis étonnée de le voir recommencer jusqu'à ce qu'il y arrive, connaissant le lardon je m'attendais à ce qu'il râle et descende sans attendre son reste... je crois que Marina a su le prendre et le conquérir, et surtout accrocher son intérêt. Pour moi c'est une belle performance d'entraineuse, et c'est ce qui permettra peut être un jour de belles performances de cavalier!

12 commentaires:

magali a dit…

pleins de doux bisous a vous

barbaracadabra a dit…

ouahou,bravo à toi pour ta prise en main et ta volonté d'etre bien dans ton cor^p,bravo à Cedric aussi!!!bisous

Corinne a dit…

trop fort le coup de la gynéco avec tes kilos menteur, j'ai fais la m^me, sauf que la fois d'après j'avais oublié que j'avais enlevé 3 kilos la fois d'avant et ça m'en faisait 5 d'un coup comme toi.

et pour ton doudou, au moins tu t'ennuie pas, dis toi que bientôt t'aura deux phénomènes à la maison.

Que du bonheur
biz

poulette

Claude-Lise a dit…

contente de te lire si heureuse, et bravo de penser à toi:))
J'adore les fotos de Cedric, et surtout la première il est resplendissant. Et aussi super qu'il aime la voltige, avoir des passions, enfants ou adulte quel plaisir. Bisous de Cormeilles.

truiss a dit…

merci pour vos com les filles! ça fait plaisir d'avoir des réactions quand on passe autant de temps à écrire un post lol!

pétula13 a dit…

quel style d'écriture, super agréable à lire!!! ça ce sont des nouvelles!
Je suis ravie de voir mon Cédricou en voltige, ça me rappelle des bons souvenirs.
Mercvi!

vladi a dit…

et ben truissounette, quelle pipelette !!!!!
c'est vraiment chouette d'entretenir ton blog de cette manière, c'est un beau cadeau pour ton lardon.
A tres vite sur les MM

Aurélie a dit…

Coucou ma Truissinette

Et bien que ca fait plaisir de lire ton dernier message
tu es pleine de joie d'envie d 'entrain
ca fait super plaisir

tu prends soin de toi, de la lardonnette et du grd lardon a merveille

il fait super heureux a voir cédric lors de ses cours de voltige!
c est épatant , il s en sort super bien, ca fait tellement si peu de temps

profite de votre cocon familiale a vous, le temps que tu passes ton congés mater, que jéremy retrouve du taf
t inquiete tout va bien se passer
la page va se tourner

je te bizoute!
Aurélie alias Elniau

truiss a dit…

roooh merci merci merci à toutes! Je fais des bonds dans mon salon! C'est chouette d'avoir plein de gens qui me lisent et pensent à moi vous êtes des amours les filles!

Bab ma soeurette j'espère que tu pourras venir le voir ton neveu ce serait vraiment un super moment à partager entre nous ;)

totomathetvio a dit…

il faut vraiment le regard avisé d'une maman attentive pour avoir remarqué tout ce que tu as remarqué, et si bien partagé avec nous !
qu'à dit %arina à la fin de la scéance ? il continue sur un rythme d'une heure, d'une heure trente ou trois quart d'heure ?

moi j'ai jamais osé mentir sur mon poid chez la gygy trop peur qu'elle y jette un coup d'oeuil et que je passe pour une cloche en plus !!!
tu veras le pire c'est quand même à l'hopital pendant le suivi de grossesse, quand tu te peses dans le cabinet des infirmieres au milieu des autres futures mamans ! et qu'on annonce ton poid bien fort, ou pire que tu le marmones et qu'on te demandes de le repeter ;)
bisous !

truiss a dit…

arf on ne m'a jamais demandé de me peser en public pourtant je suis suivie à l'hôpital ;) je crois que je refuserai tout net lol!

Pour la durée des séances ben en fait on en a pas reparlé, à priori Marina me préviendra au coup par coup quand elle sent que cédric doit arrêter ;)

Une maman avec qui je discuttait m'expliquait que Marina ne comptait jamais ses heures, la séance d'1H30 dure en général 2H car elle est consciencieuse et fait travailler tout le monde, pas question d'interrompre un exercice parce que c'est l'heure...

gigi a dit…

Bon, mon commentaire ne va pas être très original par rapport à tout ce qui a déjà été écrit!!!
mais c'est vrai que quand on voit les photos de Cédric, son air heureux, épanoui, on le sent complètement dans son élément, complètement intégré dans le groupe, et ça, c'est vraiment une chose très émouvante!!!
Très émouvant aussi le texte tellement plein d'amour de Laetita, plein d'amour et plein d'humour!!! Les mots coulent de ton clavier comme autant de gourmandises qui nous réjouissent l'esprit!!!!
continue de nous régaler!!!